Articles avec #focus tag

Publié le 4 Novembre 2014

Il était une fois une série tv avec des personnages de conte de fée coincés dans notre monde sans magie.

C’est ainsi que démarre la série à succès Once Upon a Time (OUAT pour les intimes).

Emma, jeune femme de 28 ans garante de caution, reçoit la visite de son fils Henry qu’elle a abandonné à la naissance, le jour de son anniversaire.

Bien sûr, Emma ne croit pas au conte de fée ni à la méchante reine (ça serait trop facile sinon) qui a piégé tout les personnages dans notre monde à l’aide d’une puissante malédiction qu’elle est destinée à briser.

Elle ne croit pas non plus qu’elle est le fruit de l’amour entre le prince charmant et Blanche Neige qui, eux, sont séparés et ne se souviennent plus de leur vie d’avant comme tout les autres habitants de la ville à cause de cette malédiction.

Néanmoins, elle va venir dans la petite ville de Storybrook pour ramener son fils à sa mère adoptive qui n’est personne d’autre que… la méchante reine Régina.

Voilà le synopsis accrocheur de la nouvelle série de la ABC qui a été présenté le 23 octobre 2011 devant 12.93 millions d’américain. Et un excellent taux de 4% sur la cible des 18/49ans.

 

La modernisation des contes de fée

Le fait que les personnages de conte de fée soient coincés dans notre monde au XXIème siècle modernise l’image qu’on peut avoir des contes. Les personnages eux même sont modernes :

Ainsi on peut voir Le petit chaperon rouge en jupe très très courte, se disputer avec mère grand car elle ne peut pas sortir tard le soir dans le petit restaurant qu’elles gèrent toutes les deux. On peut voir Cendrillon en cloque vendre son bébé au terrible Rumplestilskin ou encore Blanche Neige avoir une aventure avec le docteur Frankenstein.

Et le tout rien que dans la première saison ! Une première saison suivie par 9.9 millions d’américain en moyenne et un taux de 3.3%.

 

 

 

Une suite un peu bancale

Après une saison 1 triomphale pour les gentils, il fallait bien trouver de quoi faire une saison 2. Les « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » c’est mignon mais pas suffisamment dramatique pour intriguer un public dans le monde impitoyable d’Hollywood. Donc, on a choisit d’envoyer quelques personnages principaux dans le pays des conte de fée et de séparer (encore) Blanche Neige et le prince charmant qui venait à peine de se retrouver. On leur envoie (encore) une méchante sorcière aidée par un (très beau) pirate (histoire d’être un peu original) et le tour est joué. Jusqu’ici tout va bien, le but de la saison est que tout le monde revienne à la maison. Le problème est que tout le monde est revenu dans le milieu de la saison 2 et que la nouvelle méchante sorcière n’est pas restée bien plus longtemps… Et les scénaristes sont légèrement tombés en panne d’inspiration ce qui nous a valu quelques moments pénibles : on fait revenir Pinocchio, mystérieusement disparu après la fin de la malédiction, on transforme la Belle aux bois dormant en alcoolique et on fait venir deux grands méchants touts bonnement ennuyeux. Et l’audience chute un peu : 11.36 millions au démarrage, aux alentours de 7.5 millions pour les derniers épisodes et une moyenne de 8.5 millions pour la saison 2.

 

Une saison coupée en 2

La saison 3 est plus structurée avec une première partie concentrée sur l’histoire de Peter Pan et le pays imaginaire avec seulement quelques personnages principaux. Et ça a provoqué un profond dépaysement plutôt bienvenu. Mais malgré la concentration sur seulement quelques personnages, les scénaristes ont réussis à rendre le Prince Charmant et Blanche Neige tout simplement inutile.

La deuxième partie de saison est un grand retour aux sources avec une nouvelle malédiction. Régina devenue gentille, il fallait une nouvelle méchante digne de ce nom et la sorcière de Wicked s’est montrée tout à fait respectable dans ce rôle. Ce « reboot » avec de nouveaux personnages comme Robin des Bois a clairement apporté un nouvel élan à la série.

Mais coté audience, le mal était déjà fait. En réalisant une fin de saison 2 plus moyenne, le public ne s’est pas déplacé en masse pour suivre la saison 3.

8.52 Millions pour le 1er épisode et une audience au dessus des 6.5 millions tout le long de cette saison avec une remarquable stabilité preuve que le public resté fidèle a apprécié les intrigues.

 

Un spinoff condamné à l’échec

On l’oublierait presque mais il y a eu un spin off de la série intitulé Once Upon a Time in Wonderland qui racontait l’histoire d’Alice aux pays des merveilles. Mais on ne peut pas dire qu’elle ait réellement été mise en valeur et c’est bien dommage. Placer cette série le jeudi à 20h avant Grey’s Anatomy et Scandal était un très mauvais choix tout comme le fait de ne pas faire revenir des personnages déjà présent dans la série mère : Où est passée Sebastian Stan qui jouait le chapelier fou ? Pourquoi n’avoir invité la reine des cœurs que pour un seul épisode ? Pourquoi ne pas avoir fait un cross over plus prononcé quand on voit que Storybrook apparaît dans quelques épisodes ?

Et que dire des effets spéciaux…

Bref, pas étonnant que la série n’ait pas fonctionné.

En revanche l’idée d’introduire le valet Will Scarlett dans la saison 4 est une très bonne idée. Même si il y a peu de chance de revoir Alice ou Jafar, il n’est pas impossible de revoir Anastasia dont le destin est très lié à celui de Will. A suivre !

 

 

Vers une saison 5 ?

En parlant de la saison 4, l’idée d’introduire les personnages de la reine des neiges est plutôt bonne du point de vue de l’intrigue. Le fait de ne pas refaire l’histoire qu’on connait du dessin animé mais plutôt d’offrir une suite enrichit vraiment la série. Et surtout d’un point de vue marketing, l’idée de reprendre une histoire ultra contemporaine signé Disney qui a rapporté plus d’un milliard de dollars a semble t-il boosté l’audience de la série. En effet, la saison 4 s’est ouverte devant 10.16 millions d’américain et un taux de 3.5% soit la meilleure audience depuis le début de la saison 2. Et même si l’épisode de dimanche dernier n’était vu que par 6.87 Millions d’américain à cause de toutes les représentations sportives, il est fort à parier que l’audience va vite remonter. La ABC a, par ailleurs, donné une saison complète de 23 épisodes au lieu des 22 habituels des précédentes saisons et devrait, sans l’ombre d’un doute, assurer une saison 5 à cette magnifique série qui deviendra probablement culte dans les années à venir.

Voir les commentaires

Publié le 30 Octobre 2014

Que fait un sériephile le soir d’Halloween ?! Quelle question ?! Il regarde des séries bien sûr ! Mais pas n’importe lesquelles, des séries d’horreur !!!

 

Série d’horreur

 

Voici un petit panorama de meilleures séries du genre.

Comment ne pas commencer par The Walking Dead ?! La série est un tel succès d’audience et fait les beaux jours de la chaîne AMC depuis 5 saisons. Bien sûr, il faut être amateur de zombies et de boucheries… Si vous avez un compte google ou Youtube, je vous conseil de regarder la scène extraite de la saison 2 : Zombie in the well ça vaut le détour… (Sensible s’abstenir).

En revanche il vous faudra rattraper 54 épisodes pour être à jour…

 

Continuons dans l’extra contemporain mais beaucoup moins gore (quoique ça dépend des épisodes) avec la série American Horror Story. Gros succès public et critique, la série créée par M. Glee, Ryan Murphy se distingue par le format : une anthologie avec une histoire différente chaque saison. Une maison hantée dans la saison 1, un asile pour la saison 2, un pensionnat de sorcière dans la saison 3 et une sorte de cirque avec des monstres dans la saison 4 en cours de diffusion sur FX. Le fait qu’aucune histoire ne se suit, vous pouvez commencer là où vous voulez et ça ne vous fera que 12 épisodes à regarder. De quoi passer une bonne (mais assez longue soirée).

 

Vous préférez les vampires ? Il y a True Blood. La série ne fait pas atrocement peur, ça n’est pas nécessairement trop gore. Bref une série sanglante et sexy, agréable à regarder pour un public qui veut frissonner sans salir ses sous vêtements !

 

Si vous aimez Tyron Lannister de Game Of Thrones, je vous conseil la série Threshold. A peine 13 épisodes pour cette série sur des extra terrestres qui transforment les êtres humains en monstres diffusée en 2005 et très effrayante.

 

Pour les amateurs de tueurs en séries, il y a la série Bates Motel qui raconte l’enfance de Norman Bates le personnage de Psychose.

 

Episodes Spéciaux

 

Pendant la période d’Halloween, de nombreux networks proposent des épisodes spéciaux pour leurs séries.

Pour les nostalgiques la série Charmed a proposé un épisode spécial Halloween (Saison 3 épisode 4) tout comme la série Buffy contre les Vampires (Saison 2 épisode 6 ; Saison 4 épisode 4) et même la série Desperate Housewives en a proposé (Saison 4 épisode 6 ; Saison 7 épisode 6 et saison 8 épisode 6).

Plus récemment la série Glee a diffusé son Rocky Horror Glee Show dans la saison 2 (épisode 5).

 

Pour ceux qui veulent fêter Halloween sans pour autant avoir peur et surtout sans avoir besoin de suivre une série en entier pour comprendre ce qui se passe il y a les épisodes spéciaux dans les sitcoms :

Les sitcoms sont souvent plus friandes de ces épisodes spéciaux qui donnent souvent des scènes encore plus drôles qu’un épisode normal.

The Big Bang Theory (Saison 1 épisode 6 ; Saison 5 épisode 7 ; Saison 6 épisode 5)

Malcolm (Saison 2 épisode 2 ; Saison 7 épisode 4)

The Middle (Saison 2 épisode 6 ; Saison 3 épisode 6 ; Saison 4 épisode 6 ; Saison 5 épisode 5)

Modern Family (Saison 2 épisode 6 ; Saison 4 épisode 5)

Friends (Saison 8 épisode 6)

 

Voilà désormais vous savez comment passer votre soirée et votre blog vous souhaite une terrifiante et délicieuse soirée d’Halloween !!!

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gabriel Simon

Publié dans #Focus

Publié le 24 Octobre 2014

C'est une conversation sur twitter qui m'a inspiré cet article , en effet depuis la saison 2013/2014 , la chaîne américaine FOX est en forte chute , chute qui se poursuit en ce début de saison 2014/2015. La FOX est en baisse sur tout les indicateurs et a rétrogradé en 3éme position ( Derrière CBS , NBC & ABC ) mais alors qui sauvera la FOX ? Tentative de réponses

 

I ) La situation actuelle.

Quand on regarde les scores des programmes de la FOX cette saison , il y a de quoi être inquiet : Sur 9 série dit " traditionnel " Seuls 2 sont en dessus des 2% en moyenne ( Gotham & Brooklyn 99 ) Gotham ne cesse de baisser en audiences et n'est pas du tout le succès que la chaîne attendais. Brooklyn 99 bénéficie des Simpsons qui bénéficie du Football Américain.

Sur le public global , c'est guère mieux , Gotham est la série numéro 1 ( 7,1 M ) Le reste de la saison aura du mal a remonter les audiences de la Chaines. La dernière saison de Glee & The Following sont attendu pour Janvier 2015 mais ne nous voilons pas la face , ces 2 séries seront au même niveau que Red Band Society et autre New Girl. Seul peut-être American Idol peut sauver cette saison de FOX.

II ) Les futurs projets de la chaîne.

La chaîne prévoit cependant l'avenir et l'avenir c'est la saison 2015/2016 . Tout d'abord Scream Queens , cette nouvelle série signé Ryan Murphy ( Glee ) est décrit comme une série Comedie/Horreur un style encore inédit. Ensuite 2 projets sont a l'étude , 2 adaptations pour être plus précis

- Une adaptation du Film " Hitch " produit par Will Smith

- Une Adaptation de la saga X-Men

Alors ces projets sauveront-ils la chaîne ou poursuivra t-elle sa chute. Réponses dans les prochains mois ?

Voir les commentaires

Rédigé par AudienceUSABlog

Publié dans #News, #Focus

Publié le 11 Mai 2013

Cet article est reposté depuis serialserie.over-blog.com.

Scandal, le nouveau guilty pleasure d'ABC

Actuellement en cours de diffusion de la saison 1 sur Canal+, la série crée par Shonda Rhimes (Grey's Anatomy, Private Practice) achèvera sa seconde saison Jeudi prochain sur ABC.

Et ce jeudi 9 Mai , Scandal enregistre sa meilleure audience historique (8.9 millions) et surtout un taux impressionnant sur les 18/49 ans de 3.2% mais surtout elle surpasse sa predecesseur sur la case diffusée à 21H Grey's Anatomy (8.6 m / 2.7%).

Scandal est la seule série d'ABC à progresser cette saison et de façon exponentielle puisqu'elle réunissait l 'année derniere environ 7 millions d'américains (ce qui en soit est important pour une série diffusée à 22h) et cette année, elle réunit en moyenne 8 millions.

De quoi ça parle?

La vie professionnelle et personnelle d'une experte en relations publiques, Olivia Pope, particulièrement réputée pour sa gestion des crises, et de son staff, composé d'avocats débutants et confirmés, d'un expert en litige, d'un hacker et d'une détective.

Mais surtout chaque protagonistes à sa propre histoire. Olivia entretient une liaison adultérine épisodique avec le président des Etats Unis dont elle était la conseillère lors de sa campagne électorale. Quinn n'est pas celle qu'elle prétend être et a été sauvée par Olivia et Huck d'une sombre manipulation politique... Huck, expert en informatique et au passé trouble se révèle le meilleur soutien d'Olivia à qui il doit beaucoup...

Bref, vous l'aurez compris, ne loupez aucun épisode, car chaque épisode rapporte son lot de révélations sur les personnages mais amène aussi de nouvelles pistes, de nouvelles affaires, de nouvelles manipulations.

Alors pourquoi ça fonctionne?

L'écriture de Shonda Rhimes bat son plein pour ce show puisque chaque épisode possède une intrigue à lui seul mais n'en oublie pas le fil rouge. En effet, chaque épisode construit une mythologie qui s'étoffe un peu plus à chaque fois. Chaque personnage à sa propre histoire, la série ne se concentre pas que sur le personnage d'Olivia Pope, mais explore toutes ses facettes au travers de ses collègues.

Pourquoi on aime?

Tout les ingrédients sont réuni pour devenir un Scan-addict! Manipulations, sexe et trahisons sont au coeur de ce show, rien de nouveau me direz vous mais lorsque cela concerne les gens les plus affluents de la planète, on ne joue pas dans la même cour que les autres séries ( Desperate, Revenge etc...) De la liaison adultérine du President des USA, en passant par des crimes arrangeants pour le gouvernement (dont le président sera rapidement la cible), aux tricheries, mensonges (La première Dame des USA est épatante et machiavélique à souhait) et autres manoeuvres.

De plus, on s'attache rapidement aux personnages secondaires de la série (Quinn et Huck en tête) , le seul bémol viendrait peut être de l'héroine dont les tergiversations dans sa relation avec le président deviennent lassantes après deux saisons. Et surtout comment une leader comme elle dans sa gestion de conflits devient aussi quelconque quand il est question de sa vie privée....

Scandal, le nouveau guilty pleasure d'ABC

Voir les commentaires

Rédigé par Malbec Fabien

Publié dans #focus

Publié le 5 Mai 2013

The FOLLOWING

Alors, comment réellement vous donner envie de suivre "The Following" sans trop vous en dévoiler.......la tâche n'est pas simple!

De quoi ça parle?

Un serial killer, Joe Caroll, ancien professeur de littérature, a réussi à utiliser les réseaux informatiques et sociaux pour créer une secte de tueurs en série dispersés aux quatre coins des USA tous reliés les uns aux autres et dans un seul but: faire évader Joe Caroll de prison et prendre le contrôle de la secte. Les followers de Caroll se réveleront sans scrupules (meurtres brutaux, kidnapping, tortures, suicides, mutilations etc)

Mais c'est sans compter sur Ryan Hardy qui a fait emprisonner Joe il y a des années mais qui se voit contraint de reprendre du service lors de l'évasion de celui-ci. Il sera impliqué aussi bien avec le FBI que personnellement, les followers de Caroll n’hésitant pas à s'en prendre à son entourage proche.

C 'est par Qui et avec Qui?

Kevin Williamson abandonne enfin ses teen series pour s'attaquer à quelque chose de plus adulte, de plus féroce et de beaucoup plus sombre tout en conservant ses ingrédients de base (suspense, hémoglobines etc...). Cöté cinéma, en tant que scénariste, c 'est à lui qu on doit la vague de films d'horreur des années 90 tels que "Souviens toi l'été dernier", "Halloween 20 ans après" mais surtout la très culte quadrilogie SCREAM. Côté série, après avoir lancée le succès "Dawson" en 97, il revient en force il y a 4 ans sur la CW avec "The Vampire Diaries", hit n°1 de la chaîne dont le spin off "The Originals" arrivera dès septembre prochain.

Kevin Bacon (Hollow man, Hypnose etc...) avec plus de 25 ans de carrière au cinéma, se tourne enfin vers le petit écran. Il endosse le rôle de Ryan Hardy et amène à son personnage des fêlures que le physique particulier de Bacon exprime à souhaits.

James Purefoy ( Rome ) incarne le machiavélique Joe Caroll, dont le style très anglais de son jeu appuie son esprit tordu.

Autour de ces deux personnages principaux gravitent de nombreux seconds rôles qui se révéleront pourtant aussi indispensables à la série et dont on voudra connaitre le destin.

Et on en pense QUOI?

Les 5 premières minutes du pilot donnent le ton de la série puisque cela commence avec un massacre assez sanglant, des faux semblants, et des surprises (pauvre maggie "taken" Grace). Ainsi, à l'issue de ce pilot de 2h, on en veux encore plus et on attend le prochain épisode avec impatience qui se révelera très en dessous des attentes. La sauce ayant pris trop vite, les 4 épisodes suivant le pilot ne sont que faux semblants, longueurs et fausses pistes qui à force seront assez lassantes pour le spectateur.

Heureusement, à partir de l'épisode 7, même si des longueurs subsistent, la tension est à son comble (kidnapping de l enfant et de l'ex femme de Joe...) , le pire arrive ou en vient à avoir de la compassion pour certains "méchants" et à vouloir absolument rentré dans l'écran pour en tuer d'autres tellement ils sont malsains! Le climax des deux derniers épisodes de la saison est au plus haut, avec la confrontation au sommet entre Hardy et Caroll, attention un personnage principal fera ses adieux dès le début du dernier épisodes. Le seul hic, c'est de savoir combien de temps la série pourra durer à nous faire tourner en rond, nous emmener sur des fausses pistes, nous réserver des vrai/faux twists et surtout faire passer le FBI pour des attardés puisqu'ils arrivent toujours 5 minutes trop tard...Néanmoins , les 3 dernières minutes du final répondent à pas mal de nos attentes pour une saison 2.

En seulement 15 épisodes, "The FOLLOWING" arrivera à nous captiver suffisamment pour réclamer une suite, et il y en aura une! En effet, le show qui a démarré avec plus de 10 millions de tlsp pour son pilot aura réussi à captiver en moyenne 8 millions tout au long de la saison avec un taux de 2.6 sur les 18/49 ans (soit la meilleure performance pour un drama de la fox cette saison hormis Glee).

Pourtant, est ce que le public répondra présent pour la saison 2 qui ne sera pas présentée avant janvier 2014? Rien n'est moins sur, il y au jour d'aujourd'hui, plus d'offres que de demandes dans le monde des séries, et on le sait que depuis 3 ans l'age d'or des séries est fini.

The FOLLOWING

Voir les commentaires

Rédigé par Malbec Fabien

Publié dans #Focus

Publié le 27 Avril 2013

Pourquoi SMASH n'a pas fonctionné?

Bonjour à tous et bienvenu aux lecteurs de mon 1er article sur un sujet qui me passionne depuis des décennies (si si j ai 30 ans...). Pour ce début sur ce blog, j ai voulu me pencher sur un sujet qui divise beaucoup...

SMASH, soit on l'aime soit on la déteste il n y a pas de juste milieu et à juste titre. En effet pourquoi, la série qui devait relancer NBC, à eu l 'effet d un pétard mouillé...

Tout d'abord petit retour en arrière...

2009, Spielberg et le président de la chaîne à péage Showtime, Robert Greenblatt développe un projet de show ou chaque saison suivrait la production d'une comédie musical. Mais ce n'est qu'en 2011 que tout s'accélère réellement pour le show quand Greenblatt reprend la direction de NBC. Tout s 'enchaine très vite et un pilot est très vite commandé.

Aux commandes de ce futur hit(!) de NBC, Theresa Rebeck dramaturge, créatrice de la série, Spielberg producteur et consultant et une pléiade de producteurs, scénaristes, consultants etc.... Le pilot qui coûta 7,5 millions de dollars émerveilla NBC et annonça le show pour la saison 2011/2012 pour une saison de 15 épisodes afin de coïncider avec la diffusion du programme n°1 The Voice. La série débute devant 11.5 millions de téléspectateurs et s'octroie les meilleures critiques. Un casting haut de gamme avec des visages connus (Debra "Will&Grace" Messing, Anjelica "la famille Adams" Huston) et des nouveaux talents prometteurs, et une musicalité innovante qui aurait du enterrer GLEE.

Bref tout les ingrédients étaient au rendez vous pour devenir le drama n°1 chez NBC pourtant dans les coulisses tout commençait déjà à s'effriter...Les tensions entre la créatice de la série et Spielberg étaient quotidiens sur le casting (Spielberg ne voulait pas de Megan "Ivy" Hilty), sur les choix des scènes, des costumes etc...Rebeck voulait tout faire, tout gérer, tout écrire, plusieurs scénaristes claquèrent la porte après les 5 premiers épisodes tant la dictature de Rebeck prenait de l'ampleur. (pour info elle démissionna de son poste de showrunner durant la première saison)

Pour NBC, les espoirs se crispèrent des la diffusion du 2ème épisode qui perdit 3.5 millions de téléspectateurs et ce ne fut que le début de la fin puisque la suite de la saison fut suivi par 6 millions en moyenne, pas de quoi devenir le hit tant attendu sur une chaîne en déclin. Mais la faute à qui???

En 1 saison, plusieurs histoires tournent en rond en même temps, des arcs narratifs sans réelles fins, des guests assez mal employés (Uma Thurman pour ne citer qu elle qui lamine le show pendant 4 épisodes), des histoires sans but (Ivy et Dev)...et un season finale déplorable.Toutes les qualités du pilot deviendront tout les défauts de la saison. Bref autant de longueurs qu on ne peut connaitre en seulement 15 épisodes. Pour autant NBC renouvelle le show ... et le casting! 3 personnages principaux disparaissent et Jennifer "Dreamgirls"Hudson est engagée.

5 Fevrier 2013, après presque 1 an d'attente, le lancement de la saison 2 débute devant 4.5 millions d'américains. C'est le coup de massue pour NBC qui la déplace rapidement dans la case de la mort, le samedi soir ou elle passe sous la barre des 2 millions. Plus personne n'y croit et NBC annonce que son season finale sera retransmis un dimanche soir qui sera sans doute le dernier coup d'eclat de SMASH. Un season finale qui s annonce plutôt comme un series finale tant les audiences et critiques sont mauvaises. De plus, le casting passe aussi à autre chose puisque Debra Messing vient de s'engager dans un nouveau pilot pour NBC pour une sitcom de mid-season. Megan Hilty dont la carrière à Broadway n'est plus à faire rebondit aussi dans un nouveau spectacle...

2 petites saisons et puis s'en va...L'événement télévisuelle que devait etre SMASH n'aura duré que le temps du pilot mais c'est déjà pas mal me direz vous au regard des nouveautés de cette saison...Et on sait déjà que rattaché Spielberg à un projet n'est pas un gage de réussite et/ou de qualité (Terra Nova, The river...)

Fabien MALBEC

Pourquoi SMASH n'a pas fonctionné?

Voir les commentaires

Rédigé par AudienceUSABlog

Publié dans #Focus